Les fous du stade ont cédé leur place aux amateurs de gastronomie hier soir. Mais si le menu est concocté par les restaurateurs, les fonds sont reversés aux Restos du coeur.

« On a la chance de manger tous les jours correctement,si on peut partager notre savoir-faire et notre réseau de producteurs, c’est presque normal de le faire, non ? », demande Lionel Lévy, chef étoilé. Au même titre que ses jeunes étudiants et les 18 autres chefs sélectionnés parmi « Gourméditerranée », association des chefs du territoire, il est ici bénévolement.

DJ, visite du stade, mais aussi loterie et vente aux enchères, tout est prévu pour divertir les généreux. Et ça marche : 192 personnes ont réservé. « C’est une soirée extraordinaire. Ça dépasse largement nos attentes. Qui aurait pu penser que tant de personnes seraient mobilisées contre la précarité ? » Bernard Nos, président des Restos du coeur des Bouches-du-Rhône, est ému. Il remercie particulièrement Pierre-Édouard Berger, président du Club Marseille Méditerranée qui lui a « ouvert son carnet d’adresses ». L’homme a invité les entreprises membres du Club à participer à l’événement, celles-ci jouent le jeu et représentent 150 couverts. Il ajoute : « Si le monde économique peut aider, même ponctuellement, ça fait sens. » Résultat, « avant même de commencer la soirée, on en est à 40 000 levés ! », se réjouit Laurent Vandamme, de Med Food association, organisateur de la soirée. À 200 € le repas, la totalité des fonds récoltés seront utilisés pour aider les sans-abri d’Aix, de Marseille et d’Aubagne. De quoi nourrir plusieurs bouches, car pour un sans-abri, un repas coûte 1 €.

Lire la suite…

Marie-Alix Détrie